Drague sur le parking

Samedi 18 juillet 2009 Elk City Oklahoma

Aujourd’hui je suis très content de moi, on a joué à cache cache avec la route 66 mais à la fin de cette étape c’est moi qui ai gagné. De plus le « Route 66 Museum » à Clinton OK m’a rempli de joie. Un super musée vraiment, il y a un film qui raconte un peu les péripéties de cette grande aventure vers l’ouest et je réalise soudain que les gars à cette époque c’est avec une pelle et à coups de pioches qu’ils tracèrent cette ligne droite! Chapeau!

J’atterris ce soir dans un Days Inn tenu par un certain Bobby Patel. Il m’a fourgué sa chambre la plus pourrie. J’en viens même à regretter l’odeur du tabac froid qui m’écœure parce que le coup du « sent bon » ambiance océane me fait carrément gerber. Et bien évidemment je suis face au distributeur de glaçons qui fait un boucan d’enfer. J’explique. Pendant toute la traversée des States, l’utilisation de glace est absolument vitale pour maintenir au frais les boissons que l’on transporte dans une glacière en polystyrène. Tout le monde fait ça. Les riches, les pauvres qui voyagent en voiture ou en gros camion, j’en reparlerai plus bas. Au début, c’est à dire dans l’Illinois, non seulement je ne mettais pas la clim mais je m’arrêtais quand j’avais soif. Pour moi, boire en conduisant c’était la beaufitude absolue.

Il en va autrement aujourd’hui, non seulement la clim tu la mets sinon tu meurs de chaud (déjà en voyageant toujours vers l’ouest le coup de soleil sur le bras gauche est inévitable) (ça fait mal) mais en plus tu prends des tailles XXL de soda à l’intérieur de la voiture pendant que dans le coffre attend bien au frais dans la glacière le ravitaillement de secours. Et donc tout le monde s’approvisionne en glaçons dans les motels, hôtels, stations service, supermarchés. C’est en libre service et gratuit même pas obligé de consommer. Tu rentres, tu remplis ta glacière de glaçons et tu repars en disant au revoir. Le frigo américain qui trône dans ta cuisine est une aimable plaisanterie en comparaison. Mouha ha ha ha ha!

Donc ce soir, je décide de sortir de cette chambre pour respirer l’air… sur le parking. J’emporte mon iPhone avec moi pour déconner sur Facebook avec les copains. (Free Wireless / Username : daysinn101 – password : elk101) Je m’installe sur le trottoir et je lève les yeux. Ha Ma Gad!!!! Un mec brun, belle gueule, musclé en marcel blanc, sort de sa chambre, s’approche de moi avec un léger sourire et me fait un petit signe de tête de salutation. Je ne réfléchis même pas, j’opine du chef aussi. Je le suis du regard, il est vraiment très grand, il a une casquette rouge vissée sur sa tête comme seuls les Américains savent les porter. Son cou est droit, des épaules de déménageurs et un cul moulé à la louche. Il a bien évidemment un bronzage nickel, je bave!

Il se dirige vers son gros camion, rouge aussi, pour en sortir deux énormes glacières d’au moins cinquante litres chacune au bout de chaque bras. J’ai l’air un peu gourde avec mes seulement vingt litres. Il revient sur ses pas, je suis toujours assis sur le bord des marches, une flaque de bave s’est formée à mes pieds. Il n’y a pas que les fesses qui sont bien moulées. Il me toise du regard, il sourit, me dépasse et fait rouler ses gros biceps. Sa chambre est la numéro 205, il grimpe les marches de l’étage en bandant tous ses muscles, il se tourne enfin et me fait un clin d’œil…

~ par PascalR sur 21/11/2010.

12 Réponses to “Drague sur le parking”

  1. Et alors? Ey alors????
    Quel suspense…

  2. Et c’est tout ?
    J’étais déjà allé hercher des glaçons moi aussi !

  3. Bah oui c’est tout, je fais du racolage c’est déjà pas mal comme scoop? Non?

  4. Ben c’est pas un scoop ça! :o)

  5. Ah bah ça ne va pas mieux!
    Vous fantasmez à nouveau sur les aides soignants de votre étage Léone? Arrêtez de faire ces gestes obscènes et remettez votre couche confiance tout de suite.

  6. Haaaaaannnnnn nan mais c’est un scandaaaaale ! Comment oses-tu ? Comment oses-tu ? Comment oses-tu utiliser des glacières de 20 litres ? :D

  7. @ G L : Non mais tout le monde n’était pas au courant
    @ ditom : Hein qu’est ce que vous dites Germaine ? Mais non je ne fais pas une scène pour la conférence! Vous êtes jalouse car vous n’avez pas été invitée! ha!
    Tambour Major : Désolé mais 50 c’est beaucoup trop gros :o)

  8. Tout est tellement plus simple là-bas… je parle des prises de contacts, des relations, un vrai bonheur… souvent c’est après que ça se gatte mais on s’en fou, non ?!

  9. Suspens insoutenable. M’enfin a-t-il oui ou non consommé les glaçons ? Il a l’air sympa ton futal, c’est un taille 34 je parie….
    Et puis mince, c’est quoi ce superbe panoramique clair obscur aussi mal mis en valeur.
    Y va nous remettre tout ça en grand format, l’animal ! Et fissa… Dès que Môssieur aura fini de faire mumuse avec son Crô mignon chatounet…..

  10. … vu la description il à l’air aussi bien carrossé que son camion rouge !! A quand la suite de l’histoire !! son numéro de chambre me rapelle queque chose, ne dit on pas « 205 un sacré numéro »

  11. @Nicolas : C’est vrai que j’ai eu un excellent contact avec les autochtones et ce malgré l’handicap de la langue :o)
    @DidierR : non du 36 le pantalon! La photo de la banière est très bien mise en valeur je trouve moi !
    @Christine : Je ne sais pas pour le numéro 205, il faudra nous en dire plus.

  12. Tu veux dire que cette photo est MAGNIFIQUE, j’adore….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :