Apostasie mon amour

Et non tous les réveillons de Noël en famille ne se ressemblent pas. Chez nous en tous cas c’est certain. Pour cette année encore ce fût un triomphe, je ne parle pas des sept petites bestioles que j’ai attribuées par tirage au sort entre les entrées et les plats (oui oui il y avait deux entrées et deux plats) à mon père, ma mère, ma sœur, son mari, mon frère et sa copine. Nous avons bien ri comme des petits fous, ma mère a eu la grenouille sauteuse, ma sœur le lapin rose sauteur, mon frère le pélican marcheur, mon père le canard nageur, la copine a eu le poisson qui nage, le beauf l’abeille qui bouge les ailes et moi la mouche à merde!

Je ne parle pas non plus de la collection de cagoule et autres bonnets que nous portions enfants et que ma mère a eu la bonne idée de sortir juste avant le dessert. Essayage des bonnets et de ma cagoule en laine obligatoire avec les photos que vous ne verrez jamais. Nous avons bien ri encore. Bon d’accord je vous poste une photo de Madame Mère absolument méconnaissable grâce à l’astucieuse cagoule. Enfin je leur ai parlé de ma passion soudaine pour lady Gaga à table, oui je sais c’est mal. Et je leur ai fait une imitation de son plus beau sourire sous une coiffe artistique de mon invention.

Et-puis, d’un coup, comme ça je balance que j’allais renier la religion catholique que j’ai héritée de par mon baptême au prétexte que l’Eglise n’aimait pas les homosexuels et que dans ses conditions je ne voyais pas pourquoi moi je devais cautionner leur soit disant amour. Et pour meubler le silence qui s’en suivi j’ajoute pour détendre l’atmosphère : Ha oui et puis pendant qu’on y est et que tout le monde est là, je ne veux absolument pas être enterré, je veux être cramé et pis basta. Sur ce, ma mère me tend la main en annonçant qu’elle non plus ne voulait pas être enterrée. Qu’est ce qu’on a ri!

Monsieur l’évêque,

Ayant été baptisé en l’église de Notre Dame de Bondeville le 5 juin 1965 sous le nom de PascalR je vous fais part, par la présente, de mon intention d’être clairement identifié comme apostat à vos registres.

Parce que l’homosexualité est considérée par l’église catholique comme une pratique sexuelle « objectivement désordonnée » et que les actes homosexuels sont définis dans le catéchisme comme l’un des « péchés gravement contraires à la chasteté » au même titre que le viol.

Je refuse de cautionner cette idéologie homophobe, lesbophobe, transphobe, participant à la haine et favorisant la propagation du sida.
J’ai donc l’honneur de vous demander de bien vouloir me rayer des listes des baptisés qui sont tenues dans votre évêché ainsi que de tout autre document que vous détiendriez et de m’adresser une attestation de cette radiation.

Mon adhérence à l’église catholique prend fin par la présente lettre vous signifiant mon apostasie et ce, en vertu du droit canon 1364 qui évoque clairement : « L’apostat de la foi, l’hérétique ou le schismatique encourent une excommunication latae sententiae ».

Conformément aux articles 38, 39 et 40 de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée relative « à l’informatique, aux fichiers et aux libertés », mon évêché de baptême ne peut refuser cet acte d’apostasie. Je lui demande par la présente de radier mon nom et toute autre donnée me concernant de tout registre des baptêmes et de tout autre fichier manuscrit ou informatisé qu’il détiendrait. Au titre de la réglementation de la Commission Nationale Informatique et Liberté, l’Eglise doit me fournir à titre gracieux un double de tout acte modifié. Conformément aux mêmes dispositions et si une telle radiation n’était pas possible en raison de la nature du support considéré, je demande à mon évêché de baptême de faire inscrire en marge de mon acte de baptême la mention « a renié son baptême par lettre datée du 30/12/2010 indiquant que j’ai apostasié en renonçant à mon baptême. Conformément à l’alinéa 2 de l’article 40 de la loi précitée, je demande à mon évêché de baptême de me fournir à titre gracieux une attestation confirmant cette radiation ou l’inscription de cette mention. Conformément à l’alinéa 2°c de l’article 11 de la loi précitée et si je devais ne pas recevoir cette attestation d’ici un mois, je serai au regret de saisir la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) voire d’engager toute procédure nécessaire pour obtenir le respect de ma volonté présentement exprimée.

Modèle de lettre disponible ici

~ par PascalR sur 30/12/2010.

13 Réponses to “Apostasie mon amour”

  1. C’est bien, c’est très bien même :)

  2. La juxtaposition de mots tels que Apostasie et CNIL dans un même texte donne un curieux mélange, je trouve…
    Selon moi, il manque quand même un point dans ce modèle de lettre : parler d’homophobie, c’est bien, mais s’ils sont convaincus qu’ils ont raison, ils ne verront pas le problème ! Il faut donc leur parler de choses qui leur parle (ou qui est censé leur parler), il faudrait leur rappeler qu’en condamnant l’homosexualité qui fait partie intégrante de l’œuvre de Dieu, l’église cherche à se mettre au-dessus de Dieu. Si ça c’est pas du pêché…

  3. Bravo ! Pour moi, qui l’ai fait il y a plus de douze ans, je ne m’en porte que mieux !!!

  4. Pffffffffff! Vous faites toujours la même erreur par coquetterie Lucienne, ça suffit maintenant. Votre baptême c’était en 1865 et non en 1965. Ce n’est quand même pas très difficile de remplacer un 9 par un 8, non?

  5. @Olivier : j’ai ta bénédiction, merci :o)
    @Loup : Je me suis contenté de reprendre à mon compte ces points du modèle de lettre des Panthères roses. La laïcité, l’avortement, le droit d’adoption etc. sont d’autres motifs pour ceux qui se sentent concernés pour l’apostasie. Et j’ai bien conscience que quelque soit le bout par lequel on peut critiquer le point de vue de l’Eglise on trouvera toujours une incompréhension totale. J’aurais pu aussi bien justifier ma démarche par la haine qui m’a assailli sur le parvis de Notre Dame lors du kiss-in mais c’était m’exposer à une contre attaque en règle d’un point de vue ces extrémistes ne représentent pas tous les catholiques. blabla bla blabla. Marre.
    @Churchill : Bravo en retour
    @Ditom : Bah si justement, vous avez déjà essayé de faire un neuf avec votre bouche? Alors que le huit en cul de poule vous y arrivez fort bien.

  6. Ah cette fameuse lettre que j’ai encore pas écrite …
    Cet été, j’ai relu « Pour en finir avec Dieu » suivi de « Dieu n’est pas grand », deux livres excellents.
    Et depuis, plusieurs autres livres ou opuscules sur l’athéisme ou contre les religions. Édifiant !
    Cerise sur le gâteau : « Les dossiers noirs du Vatican » démontre quelques rouages de cet état voyou.
    Sur le net, en pdf, j’ai trouvé « Au nom de Dieu », les relations avec la mafia internationale et les preuves de l’assassinat de JP 1er.
    Etc etc … (oui, je fais une petite cure salutaire de désengluage ^^).
    Tant mieux que le réveillon s’est bien passé. Et il faut remettre ça !!!

  7. Oui bravo pour ce mot d’humeur…
    Quant à la religion, cet anachronisme culturel et historique, je comprends toujours pas très bien qu’on continue d’en faire tout un plat. D’autant que c’est certainement un pb de prise en compte plus globale. Il n’y a pas si longtemps que ça notre justice considérait encore l’homosexualité comme un délit pénal.
    Les esprits libres vaincront par Saint Charles !

    Sur ce , je vois que l’on s’éclate à fond chez les R de rien, entre les cagoules et la mouche à m….

  8. Puis-je souligner qu’en droit canon, l’excommunication latae sententiae signifie qu’on est hors de l’Eglise par le fait même, i.e. que l’évêque n’a pas besoin de constater puisqu’en contrevenant au noyau de la foi chrétienne (par exemple, en professant athée), on se place de facto hors de l’Eglise? Autrement dit, cette lettre ne fait que claquer bien fort la porte.

    Par ailleurs, il est très facile de revenir sur l’excommunication : une récitation (sincère) du credo devant le curé suffit.

  9. @MArC-Us : Moi aussi je fais du grand ménage :o)
    @DidierR : Pour l’ambiance heureusement que ma mère et moi sommes là :o)
    @Bashô : Merci pour cet éclaircissement mais il en demeure pas moins que sur les registres aura bien été consigné que je ne suis plus catholique. Et ça, ça me fait un bien fou!

  10. Ce qui me choque dans la religion – notamment catholique – c’est qu’ils prônent la tolérance, le partage, l’amour de son prochain, mais dans la réalité : rejettent la différence, condamnent certaines formes d’affection, tapent à la première occasion sur ceux qui ne pensent pas comme eux… Bref, encore des doctrines qui mènent aux guerres, aux massacres, aux intolérances les plus folles.

    • @Sister : On est d’accord. Mon argumentation qui vaut ce qu’elle vaut a été chez mes parents « Puisqu’ils ne m’aiment pas, je ne les aime pas » Je sais c’est pas du tout chrétien comme discours :o)

  11. Croyant et pratiquant, j’ai toujours été baigné dans la foi catholique depuis mon enfance. Lorsque j’ai commencé à comprendre qui j’étais vraiment, mes convictions religieuses ont certainement été un frein à mon épanouissement personnel : comment concilier l’inconciliable ? Sacrée gageure ! J’ai donc commencé à faire des recherches, ai entrepris une réflexion sur l’articulation de ma foi et de ce que je suis. Finalement la conclusion a été de dissocier le message et l’institution. Le message d’amour, de tolérance, de confraternité, par opposition à l’institution des hommes, avides de pouvoir et qui depuis l’origine manipulent les pensées pour mieux les contrôler. Cela m’a fait prendre beaucoup de recul, cela m’a donné un sacré esprit critique sans pour autant tout flinguer. Un croyant sceptique, voilà ce que je suis, doublé d’un profond respect pour la chose religieuse. Paradoxal ? Pas tant que cela…

    • Non non, ce n’est pas paradoxal du tout. J’ai fait ce choix là mais je respecte ceux qui ont la foi. Et j’ai fait le même constat, il y a l’Eglise d’une part et les hommes de l’Eglise (pouvoir, intrigues, etc.) d’autre part. Merci pour ton éclairage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :