Photographe hollywoodien

Vendredi 31 juillet 2oo9.

La fin du périple. J’ai mangé presque 55oo kilomètres de bitume, de terre battue et de rocailles aussi, par endroit. L’hôtel d’arrivée comme celui du départ à Chicago avait été réservé longtemps à l’avance. Des goûts de luxe, du standing, du service palace, des apéros, du champagne, plusieurs piscines, et des beaux gosses à la pelle. M’enfin ça c’était le programme que l’on s’était fixé avec Fab qui n’a finalement pas pu monter dans un avion (c’te andouille) pour me rejoindre au Grafton sur Sunset Blvd, West Hollywood. J’ai été un peu beaucoup sonné par cette catastrophe.

J’avais terriblement envie de partager une semaine (de débauche) avec lui mais aussi j’avais une urgence à parler à quelqu’un, en vrai et en français. Trois semaines seul sur la route à contempler de superbes paysages soit, mais à par chanter à tue tête du Dalida dans la bagnole et engueuler Josiane qui entre parenthèses n’a pas été fichue de me trouver l’hôtel en arrivant à LA (il a fallu que je me débrouille moi même avec mes neurones)  je n’ai pour ainsi dire jamais discuter normalement, je veux dire par là sans m’aider de grimaces et de grands gestes de bras, avec un quidam moyen. Fab m’aurait remonté le niveau vite fait bien fait.

La-perspective de noyer de paroles et paroles et paroles mon Fabounet me comblait de joie à l’avance. Plouf! Heureusement, il m’a donné l’ordre de faire comme s’il était là et de sortir, de boire, de draguer, de faire ma connasse. Là, c’est la tête que je fais en posant mes valises dans notre ma suite royale. (La photo de gauche !!!!)

Heureusement que la nouvelle technologie est à portée de wifi. Un jour que je glandais profondément au bord de la piscine de l’hôtel pour dissiper le magnifique bronzage camionneur du bras gauche, une super bombasse blonde musclée déboule avec MacBook sous son bras bronzé nickel, genre…

Ni une ni deux, j’en informe immédiatement (avec mon petit iPhone) sur facebook la bande d’obsédés sexuels qui me servent d’amis. Rhaaa la la. Que n’avais je pas fait là? Et comment il est ? Il est bien gaulé ? Il est pédé ? Et puis très rapidement j’ai eu le droit à « la photo, la photo, la photo! »

Le problème c’est que Ben (oui il s’appelle comme ça dans mon film) est diamétralement installé de l’autre côté du coin de la piscine que je squatte. Il me faut donc me déplacer. C’est à dire bouger ma paire de tongs, mes solaires, mon soda et mon magnifique corps.

Je traverse donc toute le patio le cœur battant pour m’installer à même pas deux mètres de lui. Et là, c’est la catastrophe. Il se lève et se barre mais en laissant ses petites affaires sur place. Je le regarde s’éloigner, bien caché derrière mes lunettes miroir. Il est effectivement bien foutu, taillé en « V » (dans le bon sens) il porte un bas de sur vêtement remonté sur ses jambes au poil blond et brillant. Et bien, c’est tout juste si je ne me fais pas engueuler sur facebook que ce serait de ma faute, de mon manque de discrétion que la bombasse s’est barrée. Le scandale!

Je prends sur moi toute cette méchanceté et hèle discrètement le serveur. Pendant que l’esclave me sert une autre coupe de champagne un soda, Ben douché et ruisselant refait son apparition en short de bain. Comme l’esclave habillé en pingouin est juste dans sa trajectoire, il doit le contourner au ralenti pour que je puisse bien le mater sous toutes les coutures, ma foi pas si nombreuses. Y a pas à dire c’est de la bombe. Et c’est ainsi que par un bel après-midi de farniente, au bord d’une piscine hollywoodienne je me suis retrouvé debout en train de photographier un homme quasi nu allongé dans des postures suggestives. (La photo de GAUCHE !!!!!)

~ par PascalR sur 16/01/2011.

13 Réponses to “Photographe hollywoodien”

  1. Et ? On aimerait bien connaitre la suite nous :)

  2. Et c’est toi sur la photo de droite? Pour payer la chambre?

  3. Le symbole hyper-phallique de la première photo augure-t-il d’un happy end ?

  4. La fin du périple ? Mon oeil oui…Tu as raté des étapes et permets moi de penser que tu nous ré-expédie un peu vite dans nos foyer, jeune homme ! On vous demande quand même pas d’être Kerouac mais hein… bon…
    Et puis cessez d’être morose, parlez nous de votre magnifique chat par exemple.

  5. @eausauvage : bah en fait il m’a chopé et m’a balancé dans la piscine en gueulant des « phoque » « phoque » J’ai pas compris
    @Tambour Major : C’est des plumeaux pour faire le ménage!!!
    @Jérôme : Non c’est pas moi c’est mon pote Maurice qui déconne pour faire rigoler ses petits vieux de la maison de retraite «  »La villa fleurie »
    @DidierR : Ha mais c’est pas dans l’ordre les articles, faut suivre un peu mon petit bonhomme. Sinon j’ai ouvert un blog de chaton cro-mignons sous un autre pseudo top secret!

  6. Quand j’y repense c’est un de mes rares regrets ce rendez-vou manqué!
    Cette bombasse on l’aurait maté (et pas du regard!) et ramené dans la chambrine pour le saouler et abuser de lui (ou pour qu’il nous abuse -au choix!)

    *soupir*

  7. Et Elwë fait mannequin maintenant:

  8. @Fab : C’est clair! surtout que j’avais emporté mon kit voyage bondage!
    @Jérôme : Pauvre chat! :o))

  9. @Pascal: et en Japonie? Les nippons qui adorent ça tu ne leur a pas montré ton kit?
    tss tss… by the way Dom te passe un bien grand bonjour et me demandait aujourd’hui « quand est-ce qu’on refait un fête avec Pascal? »
    (pourtant il n’est absolument pas dans le bdsm…)

  10. @Fab : A ton retour des Indes je passe un week end @ London. Tu connais mal Dom mon petit, la dernière fois avant qu’il ne parte on a fait des trucs dans les toilettes d’Hervé :o)

  11. Nooooon?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :