Un petit bisou en plus ?

La politesse étouffe les gens et j’en suis meurtri. Même si je fais comme si de rien n’était à chaque manquement, je tique. Je n’en souffre plus heureusement, je n’attends plus rien des autres d’une manière générale. Dans le milieu professionnel c’est encore pire de vivre au quotidien ce manque de politesse. Je ne parle pas d’insultes, non, non c’est beaucoup plus sournois et vil. C’est des têtes qui se détournent dans un couloir pour ne pas avoir à saluer (même de loin). C’est des gens qui passent en courant tête baissée devant la porte de mon bureau laissée précisément grande ouverte pour choper un éventuel « salut à demain ». Piteuse tentative de communication avec des gens qui travaillent juste un étage au dessus de moi.

La politesse de nos compagnons d’infortune dans les transports en commun ou dans les couloirs du métro s’est volatilisée depuis belle lurette. Et je te bouscule de l’épaule quand je ne te marche pas carrément dessus. Avez-vous comptez le nombre de fois où vous vous êtes mangé en pleine tronche un sac à dos, un sac à main d’une blonde, forcément blonde, l’oreille vissée à son smartphone, mâchouillant un chewing-gum la bouche grande ouverte en parlant très fort ? Et bien ne le faites pas, c’est démoralisant.

Mais la politesse ne se résume pas au simple « bonjour », « pardon » et au « au revoir » il passe aussi par la case du « merci ». Mais c’est de ma faute aussi, je dis tout le temps merci. C’est bien simple au restaurant si le serveur vient quinze fois à la table, je dis quinze fois « merci ». C’est plus fort que moi. Ce n’est pas automatique, non, non c’est juste que je trouve ça… poli. Mais attention si le service est exécrable je suis tout à fait capable de me lever et de partir sans payer ma consommation ou de reformuler ma commande en l’assaisonnant d’un ironique « … si ça ne vous dérange pas! » Parce que faut pas déconner non plus. Surtout au prix du petit noir. (Pour Lucienne : 1600 anciens francs)

Alors ce soir, après un mois de galère au taf, que j’ai plutôt pas trop mal géré de chez moi en arrêt de travail, j’ai apporté la touche finale aujourd’hui avec un ingénieur système pour solutionner les derniers petits détails qui font toute la différence. Ceux qui bossent dans l’informatique savent qu’ils font un métier ingrat. Que le client va chipoter automatiquement sur la couleur rouge du texte d’une info bulle alors qu’il ne se rend même pas compte qu’il faut au bas mot, dix milliards de connexions complexes et subtiles avant que son putain de texte rouge n’apparaisse sur son putain d’écran plat installé sur son putain de bureau en faux acajou.

Mais je m’énerve et je deviens grossier. C’est un comble. Veuillez m’excuser pour cet égard de langage.

Ce soir donc, je passe dans le bureau du boss pour récupérer un post-it collé sur son putain d’écran que j’avais oublié dans l’après-midi. Sur celui ci était marqué « Ne pas éteindre, traitement en cours, SVP, merci. Pascal ». Il est dans son bureau, je lui explique le coup du Post-it. Et sans me regarder me lance « Et ça marche maintenant? ». J’ai apprécié son tact! Non seulement il n’avait aucun problème (notre intervention consistait à harmoniser le parc informatique) mais il ne me regarde pas, et ne me remercie même pas. Je n’attendais pas un merci pour la performance et la complexité du travail effectué, ce qui n’était pas le cas mais au moins pour le déplacement.

Je ne sais pas si je me fais bien comprendre. On pourrait imaginer que je repasse dans son bureau le soir pour lui ramener du pain, lui décoincer un store vénitien, changer une ampoule du plafonnier. Vous voyez, un truc qu’on fait comme ça, pour rendre service au minima. Logiquement, un remerciement, pas forcément sincère mais de courtoisie semble adéquat. Et bien non. Pas pour lui. C’est du mépris. De l’inconsidération absolue. Je ne lui ai pas fait de bisou pour la peine. Nan mais!

~ par PascalR sur 15/02/2011.

33 Réponses to “Un petit bisou en plus ?”

  1. Je suis bien d’accord avec ton point de vue. L’incivisme, parce que ça commence comme ça, a de beaux jours devant lui.

  2. Je suis de ton avis. C’est l’occasion pour moi de te dire Merci pour tes articles, pour le temps et l’énergie que tu y met et pour le plaisir que j’ai de te lire !

  3. Le monde est globalement cruel, et le monde du travail l’est encore plus. C’est la règle du « Moi d’abord, les autres on s’en fout ». D’ailleurs quand tu remplis une tâche qui n’est pas dans tes attributions ou qui nécessite un sacrifice personnel (genre faire des heures sup sans compensation quelconque), on trouve trop souvent des boss qui sont prêts à te dire que « c’est la moindre des choses ».
    NB : Je ne dis jamais bonjour, merci, au revoir dans les commentaires de blogs (quoique « merci » ça arrive, mais plutôt sur le mien), mais c’est pas parce que je suis malpoli, hein ! C’est juste implicite ! ;-)

  4. J’étais au resto hier soir et comme toi j’ai du dire merci 15 fois. Je bosse dans l’informatique industrielle. Les utilisateurs voient toujours le 1% qui ne marche pas et pas le 99% qui fonctionne à merveille. J’ai l’habitude maintenant.

  5. C’est l’avantage de vivre dans le Midi, et dans un petit village où la politesse est nécessaire pour ne pas se taper dessus, mais en plus, ici, on aime bien fleurir la conversation… Y a pas à dire, ça donne la pêche!

  6. Ce que je ne parviens pas à savoir, c’est si ceux qui ne disent ni bonjour, ni merci le font sciemment ou si c’est involontaire, par étourderie…

  7. J’ai eu bossé avec un personne – croisement réussi mi-hydre mi-gorgone – qui disait ‘bonjour’ sur un ton qui voulait dire ‘Qui est-ce qui vient encore me faire chier ?’. Dans ces cas la, rien du tout c’est encore mieux finalement.

    Et quand t’auras fini de te plaindre tu viendras faire la vaisselle, ça te détendra :)

  8. @Olivier Autissier : Toute une éducation à refaire en somme mais pour certain c’est trop tard!
    @Christine : Ha bah merci alors pour ce commentaire
    @Loup : Oui pas de problème, c’est effectivement implicite comme j’insulte régulièrement dans mes commentaires les blogueurs que je connais car implicitement je les aime :o)
    @Gouli : Ce n’est pas 1% mais parfois même juste 0,4%. Mais ce n’est pas là le pb, l’utilisateur final n’a pas à savoir les trésors d’ingéniosité qu’il a fallu déployer pour que son pc se connecte au réseau mondial d’un simple clic. Non le pb c’est que son désagrément est tout simplement mal exprimé à l’humain qu’il a en fasse de lui ou pire dans la rédaction d’un mail!
    @Jérôme : Ho ça va bien vous le provincial à l’accent qui chante! Déserteur :o)
    @Glimpse : Dans les deux cas, ils se sont coupés du monde des Humains; on devrait les plaindre en fait!
    @Tambour Major : Je ne fais pas la vaisselle ça abime les mains, je la jette ou je vais au resto. C’est pas une plume qui va me donner des leçons de savoir vivre, NanMèHo!

  9. Tu sais où tu peux te la mettre la plume ?

    Bonjour ! :D

  10. Bah pourquoi il te dirait merci ? Tu as fait le boulot pour lequel il te paie et si tu t’es déplacé c’est parce que tu l’as voulu non ?
    Non mais les employés ce n’est plus ce que c’était. lol

  11. et quand une personne ne raccroche pas assez vite son portable et que tu entends « bin oui c’est cette connasse… », tu crois que je peux considérer cette remarque comme une marque d’amour cachée ?

  12. J’ai du zoomer à 150% pour lire les commentaires et pour ça je ne vous dis pas merci mon cher. Par contre je trouve vos amis bien sympathique. A la revoyure…

    Lucienne.

  13. @TM : J’ai toujours rêvé d’être une meneuse de revue
    @Christophe : Tu as tout à fait raison, sur nos contrats de travail nulle part c’est écrit travail contre reconnaissance et motivation mais bien seulement contre salaire :o)
    @Nazdruck : On va dire ça oui… Heu dans ton boulot actuel ?
    @TTà2 : Je suis vraiment désolé ma chère, mais je ne suis aucunement maître de la taille de la police c’est un modèle wordpress et je ne peux rien paramétrer. si c’est pas malheureux d’être pauvre à ce point là!!! Bisous chère amie.

    • Que la police ne soit pas grande je le conçois mais qu’elle n’ait pas de gras c’est difficilement concevable.
      Bisous mon général.

  14. Eh bien on est au moins 2 à en souffrir, ou du moins, à trouver ces manquements tout simplement pénibles, très pénibles. Alors à notre niveau, tout petit niveau, nous continuons de dire merci, de sourire, de tenir la porte (ils sont malgré tout nombreux à tenir la porte à la sortie du métro)… mais aussi de dire MERDE et ironiquement mettre le nez de ces gens qui ont oublié les règles de base les plus élémentaires dans leur caca. (désolé pour les métaphores scato)…

  15. Cher Monsieur R de rien du tout
    Votre mot me partage car :
    – comme on le sait, la politesse est la vertu des ânes et les plus grands tortionnaires de l’humanité n’étaient pas exempts de politesse et de rafinement à leurs moments perdus
    – et puis, je ne sais plus dans quels livres, quelqu’un écrivait que l’humanité se partageait entre ceux qui au restaurant disent merci aux serveurx et ceux qui ne le disaient pas. D’ailleurs, sans qu’il ne soit nécessaire d’être psycho-socio-ethno machin truc, chacun aura pu observer cette attitude de soi-même et mesurer le caractère pour le moins imbu du personnage qui ne daigne pas dire merci….
    Mais Cher Monsieur R de rien du tout, tout cela est-il une simple histoire de politesse ou la dégénérescence du sens collectif ?
    D’ailleurs je rejoins assez les propos du sus nommé Jérôme et j’en profite pour lui demandé son petit village de Provence (?) accepte les exilés sociaux ?

    • Pas de Provence, du Languedoc… et les exilés sociaux font partie de son paysage depuis déjà quelques générations!

      • et où donc se situe ce pays de cocagne ? En as tu qq photos ?

        • Didier, je demande (poliment…) à Pascal de te passer quelques éléments par email. Si je le fais direct’ en commentaire, on va m’accuser de marketing sauvage (et yen a un qui doit nourrir son chat et qui demander un pourcentage!)

  16. @DidierR : Je ne vous remercie pas, j’ai rien compris à votre soutenance de mémoire
    @DidierR & @Jérôme : Bon bah on vous laisse tranquille les gars! Hein!

  17. Merci bcp Jérôme, le coursier R m’a transmis tes références. ça à l’air super sympa et j’ai noté ton adresse.
    C’est pénible ce R de rien avec son blog qui fait du bruit derrière….
    J’en profite pour annoncer (vu que le R ne comprend pas les réponses qu’on lui fait autant que ce blog serve à qqch):
    – Vds boitier nu reflex Nikon D70s – capteur révisé
    – Table chêne massif
    – Ensemble : table à langer, transat bb, poussette
    Ecrire au coursier qui fera suivre….

    • Elle est comment la table?
      Merci à Gisèle et son blog de particulier à particulier!!

      • Carrée, 1,1 par 1,10 m , sans moulure, pieds droits. Un peu style art déco mais pas trop aussi. Genre pas de style en fait. Mais du bois de bois….il faut que je l’a prenne en photo…
        Le hic c’est de savoir quelle est la commission de Gisèle. Laquelle doit encore dormir à l’heure qu’il est, c’est le moment de traiter nos petites affaires…

        • Elle cuve encore!

        • Et ouais je dormais encore, et ouais s’en doute ai je trop bu hier soir mais quand le vin est bon et que la compagnie est agréable.
          Mais voilà résultat ce matin je suis malade pour ma malheureuse journée de congés.

    • bah comment j’aurais pu deviner ???

  18. Ah toi aussi tu dis merci au resto alors que le reste de la tablée ne voit le serveur que pr réclammer chose ? Moi j aime bien discuter avec eux on apprend Tjrs plein de trucs sympas sur la ville les endroits ou aller ou pas… Et Je ne te parle pas des gens qui entrent ss frapper ds mon bureau alors que je suis au tel a qui je dois demander d’ attendre dehors que j ai fini… Et l employée de mon cheum qui ne dit pas merci pr 1 prime exceptionnelle alors que ses collègues le disent devant elle ( c est par pr le merci c est pour le principe) et qui est tte surprise qd tu lui fais la remarque ! Bref je suis chiante la dessus avec mes 3 gars mais bon il leur en restera sûrement qqchose … Tenons bon !

  19. Alors je doit vraiment être dans une boîte d’aliens, parce que nous nous disons tous bonjour le matin, que nous nous remercions toujours, et que mon grand chef vient personnellement me remercier si je fais des heures sup et en plus on m’augmente chaque année.

    Je me souviens du temps où je faisais des allers-retours en métro quand G. était hospitalisé à Paris. Au début je tenais la porte dans le métro, mais après me l’être pris plusieurs fois dans la tronche parce qu’on ne me la tenait jamais, n’avoir jamais eu un merci de la part de ceux à qui je la tenais, j’ai arrêté tout bonnement, me comportant comme le commun des parisiens, c’est à dire grossièrement. En retournant dans ma province de ploucs, j’ai repris mes bonnes habitudes.

  20. Bonsoir PascalR :) (sourire)

    DailyMonop Montparnasse Déc. 2010 : je venais de boire un verre avec un type rencontré sur un site, en partant il m’accompagne au dailymonop ou j avais des achats à faire : nous rentrons, je salue le vigile à l’entrée, puis un bonsoir à une vendeuse avant de lui demander un renseignement puis un bonsoir à la caissière et un merci et au revoir en partant et enfin un au revoir au même vigile avec un bon courage (il venait de se faire jeter). Réflexion du garçon en sortant : tu n’en as pas marre de dire bonsoir tout le temps ??(Il était très sérieux).Je l’ai raccompagné à son bus lui ai dit au revoir et n’ai jamais eu envie de le revoir, il avait pourtant quelques arguments. Mais ce n’est pas graves d’autres en ont également et en plus ils sont souriants et polis.

    Bonne nuit PascalR (encore sourire) et merci pour tes jolis billets (encore sourire)

    Bon ok c’est peut être beaucoup et j’exagère un peu mais bon son vilain boss n’a pas été gentil donc je compense

  21. Non mais je rêve!! Il faut que tous tes lecteurs sachent que celui qui écrit ça gueule contre les gens qui lui demandent POLIMENT de se décaler au cinéma! Je ne ferai pas régner l’omerta!

    Bon des bisous quand même Gertrude.

    • Ah, bah depuis qu’on lit la mauvaise foi sur ce blog!
      Mais c’est toujours les mêmes qui causent, non?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :