Non c’est non!

C’est une catastrophe Thérèse.

Depuis que j’ai booké mes vacances pour Barcelone avec mon chat, je n’ai envie de rien. Mais ne rien faire du tout. La seule occupation que j’ai trouvée ce dimanche ça a été de « suivre » les développements, les supputations sur l’affaire DSK. S’il est une vérité c’est celle qu’un homme de pouvoir est quasi forcément un queutard. Jacques Chirac, François Mitterrand ont des réputations d’homme à femme. Ceci dit quand la femme est consentante ce n’est pas un viol. La nuance est d’importance…

Par exemple le gars sur la photo ci-dessus (c’est mon contact à Barcelone) s’il me susurre « vas y prends moi grand fou » je n’hésite pas une seconde, vous me suivez toujours Thérèse ? Par contre s’il faut que je le menace pour lui faire passer sa migraine, le drogue, l’attache, que sais-je encore, pour satisfaire un besoin impérieux, c’est un viol.

Alors moi je n’ai rien contre les mecs qui collectionnent des conquêtes qu’elles soient féminines ou masculines et vice versa. Mais malheureusement dans notre société un brin machiste, le mec qui a complètement haché au canif sa tête de lit a plus de considération que le petit Fernando encore puceau.

Il est 22 heures, on ne sait pas ce qui va en ressortir de ce commissariat de Harlem et de l’avenir politique de DSK. On ne sait rien non plus sur ce que va devenir la présumée victime puisque les médias n’en parlent pas. Le présumé coupable tire la couverture à lui d’une façon particulièrement indécente.

De toutes façons, je n’avais pas l’intention de voter pour lui. Au soir même des résultats des présidentielles de 2007, en direct sur un plateau de télévision, ce DSK qu’on n’avait pas entendu de toute la campagne (seule Ségolène Royale avait mouillé le maillot) déclare qu’il est alors disponible pour la France. On connaît la suite.

~ par PascalR sur 15/05/2011.

20 Réponses to “Non c’est non!”

  1. On dirait un épisode d’une mauvaise série américaine, mon pauvre Bertrand ! Tu te rends compte un peu ! Ce que je ne comprends pas c’est que c’est évident qu’il va se faire choper.

  2. Je crois que j’ai toujours pas rattrapé mon retard en matière d’actualité, j’en étais resté à une histoire de porsche. C’est pas avec une voiture non-consentante qu’il aurait couché ? Non, sans doute pas…

  3. pourtant anne ma soeur anne, tu ne voyais rien venir ? eh bien moi c’est à elle que je pense parce que ça commençe à faire beaucoup… j’espère que t’en prenais un peu au passage… sinon la loose…
    aaarrrgghhh grouuumpfff (bruit de la mauricette en train de s’étouffer parce que non c’est pô possible que « le » bombasse tu le connaisse vraiment, hein ? dis ? )

  4. Qu’est ce encore que cette n-ième pantalonade ?
    Je me demande si on ne vient pas de perdre la présidentielle dans une chambre de Sofitel….
    A quand le bromure pour la classe politique ?

  5. @TT02 : Si ça pouvait refroidir les (h)ardeurs de ses collègues restés en France!
    @Loup : non non il s’agit bien d’une femme malheureusement
    @Laurence : Bien sûr que je la connais la bombasse ! Genre je serais un peu mytho sur mon propre blog…
    @Didier : DSK était de gauche ????

    • NON, il porte à gauche seulement….

      • Bon t’es mignon Didier, je t’aime bien toussa, mais bordel de merde, tu me ferais très plaisir à renseigner ton autre adresse e-mail ce qui m’éviterait de modifier chacun de tes commentaires un par un qui sont en attente de modération. Merki!

  6. Au milieu de ton billet, c’est vrai, j’ai eu une tendre pensée pour Fernando.

  7. Je n’aime pas la récupération politique… donc je ne dirai pas qu’il y a des hommes politiques, forcément moins « flamboyants » que les Sarkozy, DSK et autres mâles dominants. Je ne dirai pas le nom de celui auquel je pense en particulier, mais quand même. Il y en a. Cherchez et vous trouverez.

    Non, j’insisterai plutôt sur la pensée que tu as eue pour la victime – et que tu es l’un des rares à avoir eue. Voilà une femme dont la vie a basculé du jour au lendemain, qu’il y ait eu agression ou pas. Sa vie va être épluchée dans les détails ; on va enquêter sur sa jeunesse ; on va aller rechercher ses petits amis ; on va interroger ses voisins ; on va lui demander de répéter des dizaines de fois ce qui s’est passé ; on va la salir (ou elle est folle, ou elle l’a bien cherché)… Le fric que DSK possède va nourrir des avocats-vautours qui vont tout faire pour sauver leur client – c’est le jeu. Et je ne parle pas des journalistes-vautours.

    Merci d’avoir parlé d’elle.

    • ça s’est vrai, dans les deux cas, vrai ou fausse info, la pauvre elle va prendre cher…

    • Pour ma part, il y a un point qui me dérange dans le commentaire de Churchill : c’est l’absence de présomption d’innocence ! Quand je lis ce commentaire, DSK est déjà coupable. Cette présomption d’innocence n’existe peut-être pas aux USA mais il serait bon de la préserver de ce côté-ci de l’Atlantique, quel que soit le tapage médiatique et les preuves qui semblent s’accumuler, elle est déjà suffisamment souvent malmenée. Laissons donc la machine judiciaire faire d’abord son travail…

      • Je n’ai rien présumé. J’ai même écrit « qu’il y ait eu agression ou non ». Laurence a parfaitement interprété ma pensée.

        • Mea culpa… J’avais zappé ces quelques mots !
          Une chose est sûr en tout cas, c’est qu’il va être difficile de démêler les faits : il est sans doute pas tout innocent, mais de là à se transformer en violeur en série, ça semble quand même un peu gros. Attendons de voir ce qu’il en ressort !

  8. @Churchill @Loup : Oui je concède que tu as utilisé le conditionnel mais bon c’est tout de même à charge, j’aurai tendance à charger aussi tant le personnage m’horripile tout comme celui que tu ne nommes pas.

  9. Voici ce qu’écrit Le Figaro, si vous voulez une autre façon de dire les choses :

    « Interrogé lundi par Le Figaro, Evan Barr du cabinet Steptoe & Johnson LLP, avocat new-yorkais spécialisé dans les affaires criminelles – qui connaît bien William Taylor et Benjamin Brafman, ses deux confrères en charge du dossier – explique qu’une fois son inculpation «officiellement» prononcée par un grand jury, la défense va immédiatement avoir accès à ce qu’on appelle ici «la découverte», c’est-à-dire l’ensemble du dossier de l’accusation. «Les avocats vont pouvoir se mettre en action, explique Evan Barr. Ce qu’ils vont faire, ce que je ferais si j’étais à leur place, c’est engager un enquêteur privé, qui va chercher à tout savoir sur la plaignante. Qui elle est, quelles pourraient être ses motivations, son profil, son passé.» Bref, tout ce qui pourrait aider la défense à contrer ses dires. »

  10. Quoi quoi quoi quoi quoi????? ton contact à Barcelone? Quoi?
    VEUX!!!

  11. Moi, je suis d’accord avec Laurence.

    • Sur la bonne bombasse ou sur la maid qui va prendre cher (ou sur la bombasse qui va prendre cher et la bonne maid) mouhaha calmons nous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :