Aujourd’hui je me suis fait draguer sur le trottoir

Dans notre immeuble au taf, nous partageons les locaux avec d’autres sociétés. Et le règlement intérieur prévoit pour tous, la pause cigarette obligatoire toutes les heures. C’est un réel handicap pour les non fumeurs comme moi de ne pas partager un bout de trottoir pour se plaindre discuter avec mes collègues. Mes collègues sont tous des femmes et les cadres sont tous des hommes libideux gras du bide. Vous avez bien noté l’ironie de mon propos.

Mais voilà que dans l’une des sociétés, j’ai repéré une chaudasse avec sa barbe, ses yeux rieurs et son éternel sourire en bandoulière. On a passé un bon trimestre à se chercher à se croiser dans les couloirs mais nous n’avons jamais vraiment eu de conversations bien structurées et de longue durée. Moi je n’en peux plus de mettre mes poings dans les poches pour dissimuler les débuts d’érection quasi systématiques en sa présence.

Le soir j’ai beau laisser ma porte entre ouverte, il ne fait que passer à toute vitesse sans me dire au revoir. Alors que bon je suis soit allongé nu ou à quatre pattes sur mon bureau. Monsieur fait le difficile ou alors il est hyper timide. Il n’est jamais rentré… Et puis il y a un truc que tout le  monde sait dans ma boîte c’est qu’invariablement à midi j’ai faim et à quatre heures je mange une pomme.

Et pour mon quatre heure, tout le monde est bien évidemment au courant car je passe devant la standardiste pour aller aux sanitaires laver ma pomme avant de la déguster tout seul dans mon bureau. D’ailleurs combien de fois ai-je attendu le tout dernier moment, lorsque je ne contrôlais vraiment plus le dernier sphincter, pour aller in-extremis me vider les entrailles. Car je n’aime pas que la standardiste me chronomètre, note dans un carnet la fréquence de  mes trajets bureau-toilettes et le rapporte aux secrétaires pendant la pause café post-cigarette.

Et puis j’ai changé mes habitudes, je mange ma pomme sur le trottoir avec les fumeurs. Et donc et donc, ça fait plusieurs coïncidences comme ça qu’à quatre heure la chaudasse descend fumer sa clope comme par hasard!!! Et qui c’est qui fait le tapin une jambe repliée adossé contre le mur en croquant sa pomme juteuse? C’est bibi himself. (oui moi aussi je suis bilingue) Et cet après-midi alors que je le matais par en dessous (c’est une expression) il me demande quand je pars en vacances.

Et que je lui raconte enjoué le mois de juillet complet, l’appartement à Barcelone, la plage toussa quoi. Il insiste par un « Mais tu connais des gens sur place? » Bah oui je vais chez eux pour les courts séjours mais là pour un mois je préfère avoir mon intimité (gros clin d’œil appuyé) « Ha haa » qu’il fait d’un air pensif. Et là il me regarde dans les yeux, s’humecte les lèvres avec sa langue (mouvement au ralenti) et me déclare avant de disparaître : »Il faut absolument que je passe te voir! »

Bah voyons! Je suis mortifié de honte!

~ par PascalR sur 18/05/2011.

22 Réponses to “Aujourd’hui je me suis fait draguer sur le trottoir”

  1. Ça m’excite grave ton histoire, je suis quasi-trempé… :)

  2. Un squatteur ! Voilà ce qu’il est ! Tu ne vas quand même pas te laisser amadouer par un pauvre hère qui veut juste loger gratos pour ramener chez toi des greluches les nuits où il aura trop bu ? Tu l’as prévenu au moins que tu y allais avec ton chat ?

  3. Et sinon, il aime les films de gladiateurs ? Il a déjà visité une prison turque ?

  4. Ton charme a encore fait des ravages! Ou celui de l’appart?

  5. Bah oui, c’est normal! là biomasse c’est toi, pas lui:)

  6. @Fab : Je prends ça comme un compliment
    @Loup : Oui je lui ai parlé d’Elwë, ça n’a pas l’air de le déranger
    @Churchill : Je ne sais pas il ne sait pas encore assis sur mes genoux
    @Jérôme : C’est « rayez la mention inutile » ? Limite je le prends mal!! :o)
    @Ditom : Tu fais plein de fautes b-o-m-b-a-s-s-e pas biomasse, je t’en foutrais moi des biomasses!

  7. un barbu ? euh beurk ? ou alors seulement barbe de 3 jours alors… conclusion : mangez des pommes ! ;-))

  8. Attends attends, t’emballe pas trop vite : il n’a

    • Et merde… je reprends :

      Attends attends, t’emballe pas trop vite : il n’a précisé OU il voulait venir te voir. Il parlait peut être tout simplement de ton bureau pour discuter de la couleur de la moquette. Vous vous faites encore des idées ma chère Josiane !

  9. Je crois que le mec en photo me drague là.

  10. @Jérôme : tu parles de quoi là? Ca prête à confusion
    @Laurence : Han moi aussi je préfère les barbes de 3 jours
    @TM : Il connaît parfaitement bien mon bureau et moi le sien. il chauffe sacrément bien son fauteuil. Il m’a cédé sa place une fois son souffle torride dans mon cou.
    @Ditom : Tu veux son 06 ?

  11. Alors il est venu te voir pour croquer la pomme ?

  12. Pov’Elwé ! Si petit et déjà tu le trompes !

  13. Je crois que je vais me mettre à manger des pommes alors. Avec mes bananes je manque toujours un peu de distinction.

    @ditom : non, en fait c’est moi qu’il drague. Désolé chéri.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :