Cul nu


Wow! La foule sur la plage alors qu’on n’est que jeudi! J’ai même paniqué un moment en me disant que peut-être on serait vendredi et ce serait fâcheux car le Georges, il doit poireauter et me maudire devant ma porte close. Que nenni! Je vérifie sur le nifone, nous sommes bien jeudi. C’est parce qu’il refait un temps absolument magnifique de vacances d’été (L’eau était un poil froide pour rentrer mais après ça va, hein) que les gens sont revenus en masse.

D’ailleurs à dix mètres de ma place, il y a fiché dans le sable des panneaux de la revoluçio. J’ai réussi à traduire l’un d’eux qui disait « Non à la coupe dans le social!  » Ca veut bien dire ce que ça veut dire. Et je trouve ça bien que cette revoluçio s’invite aussi sur la plage. Car comme je le disais au début de mon séjour nulle trace de crise sur le périmètre marchand (C’est à dire le centre ville autour des Ramblas) alloué aux touristes.

Curieusement c’est mon groupe de pétitionnaires pour le naturisme sur la plage qui s’est retrouvé encerclé par les pancartes. La revoluçio et le droit à la quéquette au vent, même combat!

Et une surprise aujourd’hui m’attendait sur la plage. Je retrouve la transgenre de l’année dernière. Elle ne va pas bien du tout. Elle a toujours une longue crinière, porte des bracelets aux poignets mais plus de petite chainette en or au pied. Autant l’année dernière elle arrivait à donner l’illusion et ce malgré ses épaules de déménageur autant son choix de slip de bain de cette année, qui laisse déborder son sexe et la dentelle pour le derrière ne suffira pas à tromper son monde. « Tromper » est un vilain verbe.

En un an, je la retrouve à moitié ivre incapable d’avancer droit et se vautre au milieu de ses six canettes de bière. Sa peau n’a plus cet éclat doré de l’an passé, elle est grise et des marques de sécheresses et autres maladies de peau apparaissent ici et là. Non, elle n’a sûrement pas trouvé de fric pour se faire opérer et non elle n’a pas non plus de fric pour se payer des traitements hormonaux. Elle n’a d’ailleurs toujours pas de poitrine. En plus, elle porte un haut plutôt sportif rouge a liseré blanc qui détonne avec le bas sexy. Ça sent la misère, la solitude, la tristesse, la déprime. Ça fait mal.

Sinon mon groupe de petits vieux me fait toujours marrer. Notamment l’adjudant chef, casquette vissée sur le crâne, mâchoires serrées, lèvres pincées, celui qui a la voix de roquet et qui râle tout le temps. C’est lui « l’oeil » de l’équipe. Il se lève d’un bond et de sa démarche mal assurée mais déterminée avec le regard fixant l’horizon, se plante pile poil dans l’axe, juste derrière un cul à l’air d’une bombasse et seule une observation fine peut déceler un œil qui frise sous ce masque de vieux con, furibard qui mate comme un malade décomplexé. Et tout aussi rapidement qu’il était venu, il repart d’un bond, comme si de rien n’était.

Pendant ce temps là, tous ses copains rigolent en le regardant effectuer son manège et au retour des sourires et clins d’œil entendus sont échangés entre ces vieux papys qui a défaut d’être encore verts se marrent franchement bien.

~ par PascalR sur 28/07/2011.

27 Réponses to “Cul nu”

  1. La quéquette au vent… Je la trouve bien légère celle-là. Ou alors il y avait beaucoup de vent.

  2. Pourquoi cet autoportrait (très beau soit dit en passant) Pascal ? Tu exagères, ça va encore être mal interprété :o)

  3. @TT02 : Il y avait beaucoup de vent et quand il n’y en a pas suffisamment ces hommes « éléphants » se dandinent innocemment du bassin! if you see what I mean!
    @G L : Faut attiser la jalousie coûte que coûte moi je dis, sinon ça sert à quoi que j’aille me faire couper les cheveux ?!!! Hein? Dis !

  4. Non à la croupe dans le social ? Mais pourquoi pas ???

  5. J’adore tes posts de vacances, la photo de cette bombassse de la muerte et j’avais oublié de te dire que j’ai bien reçu LES cartes de Barcelona!!!! Trop super un rouge à lèvre QUI NE COULE PAS!!!!!
    World peace! Besos! Amor! Toi et moi on mérite d’être les prochaines stars du prochain Almodovar!
    Bisous bisous te bisous again xxxx

  6. @Loup : pas mal! La croupe sociale, La croupe pour tous!
    @Fab : Ha mais il m’a déjà contacté, j’ai refusé, pas assez cher!

  7. Tes billets devraient être remboursés par la sécurité sociale, ils font un bien fou au moral. J’ai presque senti le vent du large et le sable sous mes pieds.

  8. La révolution cul nu, elle est faite par les sans-culottes ? (Oui, c’est de l’humour de prof d’histoire-géo !)

  9. @TM : C’est fait pour ça. Rien que la mer! Et il sentait quand même le sable chaud :o)
    @Churchill : Ha mais je l’avais mis dans mes tags la référence historique! Et c’est là que je découvre que tu ne lis pas les tags!!! C’est dommage car parfois on y trouve de drôles de trucs comme les légendes des photos, jdçjdr

  10. Ouais… Quand on aime les gros culs…

  11. Bon c’est l’heure de la tapas.

  12. Eh! ya Joe Dalton pris en flag par une caméra de surveillance dans les chiottes de la gare!!

    (je plaisante…)

  13. Vous étiez sur la cuvette Gigi quand vous avez pris la photo en haut à droite?

  14. Non j’attendais le métro et je m’entrainais à sourire!! Bande de nazes!

  15. Il a eu peur de m’oublier, finalement non. Mais en tout cas moi j’ai été déçu, je pensais avoir un accueil comme sur la photo,
    ben non :o)

  16. @Ditom : oui il m’avait parlé de ce problème quand il a chaud. Et il a eu des moments d’excès de chaleur le pauvre, mais il est resté correct.

  17. Pauvre Pascal, pourquoi aurais-tu besoin d’ennemi(s) avec des amis pareils… à qui tu offre même le gîte et le couvert… et voilà comment tu es remercié! On étale tes bouffées de chaleur sur la place publique….

    le « censored » n’est pas assez centré… enfin, jdcjdr

  18. @G L : T’es une vraie garce toi!
    @Jérôme : je commençais à t’apprécier vraiment mais tu as tout gâché avec l’allusion au « censored »
    Personne ne m’aime, oiiiinnnnnnnnnnnnn

  19. Mais c’est parce qu’on t’aime qu’on te taquine
    Bisous Pascalinou

  20. Oui et moi je suis juste un tout petit peu drama queen mais presque rien! SNIIIIFF !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :