Rester les bras croisés

Les heures tournent, les journées se déroulent, les saisons passent et les années filent à toute allure et moi, et moi, et moi, je suis encore là à rester les bras croisés à attendre le bon moment.

Parfois je suis là, assis dans mon canapé et je me dis que je pourrais bouger mes fesses et aller au cinéma, passer l’aspirateur ou acheter du pain. Je visualise bien la scène, me lever, attraper le blouson, les baskets, une caresse au chat et hop le pass navigo dans la poche arrière du jean, je me lance dans cette nouvelle aventure. Et puis, je soupire, y’a rien de bien au cinéma, la moquette est propre encore et il me reste des biscottes, alors à quoi bon? Et je caresse Elwë qui ronronne vautré avec moi sur le canapé.

Parfois je suis là, assis dans mon fauteuil au bureau et je me dis que je pourrais terminer le dossier Machin et juste après boucler la recette de la nouvelle version du Bidule. Je visualise bien la scène, j’ai tout dans la tête, il n’y a plus qu’à ouvrir, pour le dossier Machin, le classeur Excel, insérer une colonne « pénalité de retard », fermer le classeur, enregistrer les modifications apportées au dossier Machin, confirmez ? Oui! Et j’ouvre twitter, facebook, G+, des blogs, je lis et déjà il faut que je rentre.

Je fais des efforts, je me suis inscrit au sport, j’y vais trois fois par semaine depuis mon inscription. Je vois mes amis, depuis le mois d’août au minimum deux dîners ou déjeuners en semaine. On m’a offert des livres, je les ai tous lus. Et ta daaaaa. J’ai enfin réussi à choper un rendez-vous à l’APEC. Parce qu’il me reste tout de même encore vingt ans à travailler et que finalement j’aimerais bien faire autre chose, maintenant que je me suis remis en selle depuis ma chute du 8 mai 2010.

Terminées aussi mes crises d’hypersomnie. Si je n’entends pas le réveil le matin, c’est Elwë qui prend la relève. Mon seul souci, c’est qu’il prend aussi l’habitude de s’allonger sur moi, de ronronner comme un réacteur d’A380, de me lécher les cheveux (pendant que la sonnerie du nifone réveille le quartier) pour me signaler que: « Bon bah, c’est pas le tout mon gars mais là c’est l’heure! » Mais non, moi ça me rendort de sentir ce petit machin tout chaud sur moi.

J’ai validé cet été à Barcelone ma stabilisation, mon sevrage aux médocs, tout est en place pour ne plus rester les bras croisés. Encore en période de rodage sans doute, la machine s’est encrassée, mes réflexes émoussés sans doute. Ha oui j’ai eu l’occasion de refaire du sexe puisque la libido est revenue. \o/ Last but not least, un verrou a sauté récemment, je me rends bien compte que je ne suis pas arrivé à mon niveau d’incompétence. A priori, je ne suis pas si nul ni si vieux. Faut juste décroiser ces putains de bras.

~ par PascalR sur 30/08/2011.

13 Réponses to “Rester les bras croisés”

  1. Bah si faut juste, alors…. C’est parfois moins simple qu’il n’y paraît, mais là tu me sembles motivé ce qu’il faut. Alors goooooooooooooo !

  2. Bon, bein déjà t’as changé la photo \o/

    et puis si tu visualises les mouvements, si tu martyrises ton corps 3 fois par semaine, tu tiens le bon bout (et celui des autres aussi hihihi…).

    Peut-être simplement qu’après la grosse crise, tu t’emmerdes un peu.

    Mais, à mon avis, cela ne devrait pas durer!

  3. Décroise les Pascal et tu verras que c’est le premier pas qui compte et que c’est vrai en plus. Décroise les la vie est si courte.

  4. @Olivier Autissier : Oui je vais essayer de m’y mettre comme toi tu as mis des actes sur tes paroles de faire plus de photos.
    @Jérôme : Oui je m’emmerde un peu, beaucoup, mais les vestiaires ont un effet bénéfiques sur moi *bave*
    @Valérie : Oui j’en ai bien conscience, j’ai fait un tour chez toi et ça m’a bien secoué.

  5. Aller on se remue !!!
    Bravo aussi car tu as fait un bon travail sur toi depuis l’année dernière. Nous sommes tous fier de toi.
    Je dis ça mais en même temps faut que je me remue aussi :o)

  6. « Allons-y Let’s go
    C’est parti les amis
    Nous allons les trouver
    Je sais qu’on peut y arriver
    Où allons-nous ? »…….. à toi de le dire mais let’s go !
    (elle n’est pas si con cette chanson de Dora l’exploratrice débile…)

  7. Pourtant c’est si confortable les bras croisés… Si pratique de dire qu’on les décroise demain… Faut pas se laisser séduire par les sirènes de l’immobilisme. Il parait…

  8. @ G L : T’as pas mal bougé aussi toi! Allez on va bougez notre corps!
    @Laurence : Mais arrêtez me suivre !
    @Loup : Il paraît, il faudrait… pfftttttt De toutes façons pour boire une coupette de champagne j’y suis obligé de les décroiser les bras (j’ai testé à la paille mais c’est pas bon!)

  9. Petit à petit on arrive à ses buts, le corps a horreur des mouvement brusques, keep going!

  10. J’suis aussi partisan des bras croisés, vautré dans le divan ou devant le mac… Mais bon, faut se bouger le cul aussi, d’ailleurs, j’ai un aspi à passer alors merci pour ce billet qui me remet les idées en place :)

  11. Vas-y chouchou, je suis la petite pom-pom girl qui encourage derrière! Et je viens à Paris bientôt, promis!

  12. Attention sa libido est de retour… Planquez-vous les gars !

  13. @Mers : Ha oui, écoutez son corps…
    @Sephiraph : Pas de quoi, sinon tu peux passer l’aspirateur chez moi aussi, pas de pb. Le chat a l’habitude maintenant.
    @Fab : Y a intérêt que ma pom pom girl préférée débarque avec un stock de culottes conséquent.
    @G L : Pas de panique (expression) en plus je suis certain qu’il y en a qui se trémoussent sur leurs chaises! Si!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :