Un rêve

Aujourd’hui je ne suis pas allé travailler. Ce n’était pas prémédité, je me suis levé comme d’habitude, réveillé tôt parce que l’animal réclame sa ration de croquettes, petit déjeuner juste correct (sans champagne donc) et pis en route vers la salle de bains. Non je ne me suis pas recouché comme à une époque frappé d’une grande lassitude (coup de massue). Non j’avais du taf en route, j’avais mon planning de la journée en tête, rien de bien plus traumatisant que d’habitude. C’est en buvant mon thé que ça m’est revenu tout doucement.

Cette nuit outre le fait qu’Elwë est venu dormir avec moi (alors que d’habitude non) j’ai rêvé. C’est banal mais oui j’ai rêvé. Et malgré tous les efforts que mon subconscient a fourni pour me faire oublier, je me suis souvenu tout de même. J’ai rêvé de mon père. La toute première fois depuis sa mort. Il était malade et ma mère me dit qu’il n’a cessé de m’appeler à son chevet et qu’il pleurait. Il était tout mouillé tant il pleurait même son mouchoir me dit-elle.

Une grosse vague de tristesse est monté d’un coup. Je n’ai pas pleuré, non. Je me suis assis sur le canapé, j’ai jeté un coup d’œil sur sa photo sur une étagère et puis j’ai basculé. C’est Elwë tout contre moi qui m’a réveillé vers 10h00. J’ai envoyé un mail au taf pour dire que je ne venais pas de la journée. Point. Et je suis reparti dans un sommeil profond avec cette chaleur douce d’Elwë sur mon ventre.

En vrai, j’avais un peu peur que sa disparition me rattrape un jour ou l’autre. J’ai surmonté toutes les épreuves après son décès prenant pour ainsi dire son relais auprès de ma mère. Dans un mois c’est la Toussaint. C’est pour le 1er novembre que ma mère a souhaité, dernier délai, que le monument funéraire soit enfin posé. Il ne l’est pas encore alors qu’il a été commandé depuis belle lurette.

C’est la dernière étape avant de vraiment pouvoir dire que oui, ça y’est, tu es parti.

~ par PascalR sur 29/09/2011.

19 Réponses to “Un rêve”

  1. Nous connaissons mes fils et moi…
    19 ans plus tard…rien de changer…
    Bises.

  2. Elle t’a rattrapé et ne devrait pas te lâcher, c’est la vie. Les rêves de ma mère, s’ils sont devenus plus rares, et tant mieux, sont toujours violents émotionnellement.
    Et bises comme les autres.

  3. Il ne fait pas bon être seul dans ces moments-là. Heureusement qu’Elwë est là pour apporté, à sa manière et malgré sa petite taille, un petit peu de réconfort…

  4. Courage Pascal, je connais ces moments difficiles aussi.
    Le petit Elwë est là pour te réconforter heureusement.
    Gros biosus je pense à toi bien fort !

  5. Merci. Oui Elwë est très réconfortant que s’en est complètement désarmant.

  6. :-* C’est un type bien ce Elwë.

  7. avec un animal, on n’est jamais seul. il nous aime, il comprend sans parole, il ressent les choses et il sait être là, tout simplement, sans attendre rien d’autre que notre propre présence.
    courage.
    bizz

    • Ou alors il attend juste qu’on lui remplisse sa gamelle et quand il se frotte à nous pour réclamer, on prend ça pour de l’affection ? :-)
      Naaann….

  8. Il ne lui manque vraiment que la parole à ce Elwë.

    … Et des lunettes aussi pour corriger ce strabisme gênant.

    PS: C’est en rêvant que l’on se débarrasse des pensées parasites. Si tu commences à rêver de ton papa, c’est que tu es sur la bonne voie.

    Boujou chez vous.

  9. Je te serre dans mes bras. Je t’embrasse.

  10. ** ** ***
    * * ** *
    *** * *** **
    Plein d’étoiles

  11. @Joss & @Ditom : Elwë est super chouette, ça c’est qu’est chouette. (sur l’air de la danse des canards)
    @Churchill : merci.
    @TT02 : C’est très beau, merci.

  12. Les animaux ressentent nos humeurs, même avant que nous en soyons conscient.
    Vous formez une jolie paire.

    Faire son deuil est long. Bises

  13. C’est toujours bouleversant de rêver de ceux que l’on a aimés et qui sont morts. Lorsque mon frère débarque dans un de mes rêves j’en suis le matin très heureuse et très triste en même temps. Je n’ose imaginer lorsque je perdrai mes parents.

  14. je ne connais pas… encore mais j’imagine un peu… des bises (pour toi) et des caresses (pour Elwë)

  15. Juste un câlin, juste

  16. Courage, Pascal, lorsque vous entrez dans le rêve

    « Ramenez le drap sur vos yeux et
    Entrez dans le rêve,
    Reprendre la vie des autres où on l’a laissée »

  17. @Jérôme : Oui on s’entend super bien tous les deux, lui c’est une crème moi je suis une teigne. bises.
    @Valérie : C’est bien, ils sont encore là, quelque part en nous. Moi faut juste que je m’y habitue.
    @Laurence : des bises.
    @_Seb67 : merci
    @Pierre : J’écouterai ce soir à la maison

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :