La gentillesse dans le métro

Pour faire suite à mon précédent billet sur ma gentillesse dans le métro, je vais vous raconter une petite scénette chopée hier soir en rentrant dans un métro encore bondé. J’avoue avoir bien ri.

Donc je suis debout après une longue et fastidieuse journée à ne rien faire dans ce wagon qui me ramène dans mon chez moi. Plaqué contre les portes du fond dans le carré de la barre à strip-tease, les gens ne sachant pas trop comment éviter d’empiéter sur l’espace vital de ses voisins les plus proches voire intimes.

Pour les lecteurs provinciaux qui n’ont jamais connu les joies de la promiscuité du métro parisien, imaginez ce qu’endurent les volailles à manger et à déféquer collées les unes sur les autres dans leurs batteries dans la ferme à côté de chez vous. Oui maintenant, les porcs qui bouffent aux heures de pointe dans le métro sont légion.

Dans mon champ visuel, à travers une forêt de bras accrochés à la barre, j’aperçois un jeune black de même pas vingt ans tout cassé en cinq recroquevillé sur son strapontin. Il doit mesurer au moins deux mètres une fois déplié ce gaillard là. Le pauvre. En plus il doit être aveugle, il a des lunettes de soleil sur le nez. Si c’est pas malheureux ma brave dame.

Et puis il est vachement embêté car sa casquette (mise à l’envers #UMP) n’arrête pas de bouger sur son crâne. Et c’est là que je la vois. Une Lucienne ou une Tatie Danièle aimable avec sa bonne bouille de mémère à tablier psychédélique qui sourit. Elle est debout agrippée à la barre de la porte au dessus de la tête de l’aveugle.

Et elle sourit d’aise la mémère. C’est qu’elle n’est pas toute jeune non plus dans les quatre vingt quatorze ans et demi d’après mon expérience. Subrepticement, je vois sa main glisser lentement de la barre pour que son bras affleure juste ce qu’il faut pour déboîter la casquette du jeune homme.

Une fois la casquette dérangée, hop! Elle remonte sa main en souriant et en regardant ailleurs. Le jeune homme a beau essayer d’incliner la tête, inévitablement, Lucienne lui refait le coup de la main qui glisse par inadvertance. Je me dis que c’est sans doute sa manière à elle d’exprimer son exaspération de voir ce jeune mec assis alors que TOUT le monde supporte dignement les dessous de bras de ses voisins.

Pendant que le jeune réajuste sa casquette, je découvre grâce à un mouvement de foule engendré par un freinage tout en douceur du connard qui nous sert de chauffeur, que Lucienne s’est trouvée une complice avec qui elle échange des sourires plus qu’entendus. C’est carrément la fête du slip pour ces deux là. Elles sont juste pas loin de l’hilarité totale. Et bah, elle est belle notre vieillesse, tiens !

Advertisements

~ par PascalR sur 23/11/2011.

18 Réponses to “La gentillesse dans le métro”

  1. j’adooooorrrre !!

  2. 2 articles dans la même journée ! Je vois que tu es débordé.
    Ditom se déplace en métro maintenant ? lol

    • J’ai plutôt entendu dire que ditom se déplace en vélib.

      Rien que de penser à ditom sur un vélo, je rigole.

      • Oui eh bien quand vous aurez quatre-vingt quinze ans, je vous souhaite d’être aussi alerte que moi sur un vélo, jeune sosie de Mylène Farmer en plus effrayant.

  3. Moi, les jeunes blacks de deux mètres, c’est une main au cul que je leur met. Ils ne me soupçonnent jamais: j’ai l’excuse de l’âge. Vous savez ce que c’est Gigi.

  4. @nanajovo : haaaa et j’invente rien
    @Christophe : Ditom sur un vélo mais je n’aurai jamais assez d’une seule vie pour vous en parler tellement je ris!
    @Rouge-Cerise : Moi je l’ai vu en pleine côte! Hallucinant! Really!
    @Lucienne : Bah vi! On va pas se gêner non plus hein!

  5. […] parle d’une journée de la gentillesse, on parle de scènes follement intéressantes (hein?) se produisant dans le métro et ça […]

  6. J’espère qu’elle vivra assez longtemps pour voter Marine le Pen à la présidentielle, la vioque !

    (Comment ça, fallait pas le dire, qu’elle était raciste ? Mais tout le monde s’en est aperçu, voyons !)

  7. « Pour les lecteurs provinciaux gna gna gna … » mais enfin Gigi, vous ne savez pas que les transports en communs de province sont aussi encombrés que vous ?

    Je n’ose imaginer ce que vous ferez à 94 ans et demi quand je vois à quel point vous êtes déjà insupportable à 32 ans.

  8. @Churchill : C’est mal d’être raciste ? Ditom me dit que non.
    @joss : Nous sommes bien d’accord que la personne que vous appelez Gigi c’est moi ? Dans ce cas juste deux petites choses en passant : -1- Je ne suis pas encombré -2- Merci pour mes 32 ans :o)

  9. Ah tu sais choisir les photos de gonzesses, toi ! Bon je vais lire l’article.

  10. Elles ont raison les « lucienne » on ne porte pas de chapeau à l’intérieur !!!

  11. mais évidemment que c’est vous Gigi ! qui voulez-vous que ce soit d’autre ? Madame Gencène ?

    Ah celle-là c’qu’elle peut-être tarte.

  12. @TT02 : J’ai un goût exquis ceci explique cela :o)
    @TT02 : je suis entièrement d’accord pour interdire tous les chapeaux dans le métro comme la capuche, le foulard, la kipa et le grand chapeau de cowbow!
    @Joss : Comme je suis tarte moi des fois, hi hi hi!

  13. eh ben dis donc, je ne savais pas que les « petites vieilles » pouvaient aussi faire « leur connasse » !

  14. Tout nous ça! D’ailleurs, pourquoi attendre 94 ans!??

  15. @Laurence : Elles sont restées jeunes comme nous :o)
    @Enguerrand : Exact y a pas d’âge pour commencer !

  16. Té … Mon chat se gratte les roubignoles …
    (Je me demande s’il va pas pleuvoir demain ?)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :