Y a un truc qui s’est cassé

“… and don’t ever for one second think that you’re not a valuable and beautiful contribution to this world.” (Eric-James Borge)En ouvrant ce blog, je mettais fait la promesse de ne plus reparler de mon boulot comme je le faisais dans une vie antérieure. Et puis ça me trotte dans la tête depuis jeudi dernier. Je bosse dans une grosse fédération associative d’éducation populaire qui appuie son action sur des valeurs comme l’humanisme, la liberté, l’égalité, la solidarité, la laïcité, la paix. Vaste programme comme dirait l’autre.

Leur projet, celui qui m’a permis d’affirmer à mon boss lors de mon embauche que je ne postulais pas chez eux par hasard et qu’avec un salaire dix fois plus gros je n’irai même pas exercer chez la famille Le Pen. Aujourd’hui, je crois, j’en suis certain, j’ajouterai ni à l’UMP. A l’époque on subissait encore le RPR! Leur projet m’avait totalement séduit, c’était en 1996.

Et donc jeudi dernier, c’était la présentation des vœux du président qui s’était fait porter pâle et a été représenté par l’un des deux vice présidents que je connais bien. On a eu le droit à un buffet honnête et du champagne correct. On a mangé de la galette, je n’ai pas eu la fève mais je commençais à me chauffer tout seul.

Je regardais tout ces collègues, ces élus et je me disais qu’ils ne manquaient pas d’air ceux là! Avant qu’il ne s’éclipse, j’ai chopé par le coltard le vice président et je lui tiens à peu près ce propos :

– Dis moi Maurice, j’ai deux trois trucs à te dire à propos de la boîte. Comment ce fait-il que je n’ai jamais lu dans une publication nationale, ne serait ce qu’une évocation, un article traitant de la sensibilisation à l’homophobie. Notre public visé étant principalement les jeunes, je suis consterné que l’on n’aborde pas dans le cadre de notre programme éducatif ce point.

Les jeunes étant il me semble le public à privilégier dans cette démarche citoyenne. Ce n’est pas par hasard non plus que SOS Homophobie a obtenu l’agrément de l’Éducation nationale pour faire passer leur message dans les écoles. Et puis nous que dalle. On n’en parle pas. Comment tu peux m’expliquer ça ?

Alors il m’a d’abord assuré que j’avais raison. Que oui, on a bien abordé les problèmes posés par le racisme, l’handicap mais pas de l’homophobie.

– Et le dessin animé « Le baiser de la lune » qui a fait grand bruit, il y a un an, même Claire Chazal en a parlé au JT. Nous on n’a même pas réagi, donné une indication, une direction, une analyse. Toujours que dalle!

– Oui, oui tu as raison, c’est vrai, on n’a rien dit là dessus.

– Et les suicides, les vidéos sur YouTube qui font le tour de la planète, on continue de se taire ? Mais pourquoi? Parce que s’il faut former des futurs citoyens aux valeurs que l’on porte fièrement sur notre étendard, il faudra bien un jour finir par en passer par là aussi, non ? Alors pourquoi ?

Et là, la claque!

– Parce qu’on n’est pas tous du même avis sur cette question. Tu comprends chacun a sa sensibilité et patati et patata.

Je n’écoutais plus.

Pour moi la question ne devait pas se poser. Quand on prêche ces valeurs, on les porte en soit. On ne se pose pas de question. On est soit même ces valeurs. Tous les jours. Le matin en se rasant, au boulot, dans le métro et a fortiori au sein d’une organisation comme ma boîte.

Putain, ces mecs qui militent, qui d’années après années grimpent des échelons hiérarchiques, ne sont même pas d’accord sur l’homosexualité! Ça me dépasse! Ça dépasse l’entendement! Je veux bien comprendre que mon voisin de palier ait des réticences, des a priori mais pas ces militants qui prônent l’humanisme à tout bout de champ auprès des jeunes!

Indéniablement, un truc s’est cassé. Je n’avais déjà plus grande considération pour leur travail mais là, c’est terminé. Plus aucune illusion sur ce milieu associatif qui ne s’agite que pour obtenir des financements pour monter des projets qui justifient leurs postes. Inclure l’homophobie dans leur programme consensuel c’est mettre en péril leurs petites magouilles.

C’est bien triste.

Snif!

~ par PascalR sur 19/01/2012.

16 Réponses to “Y a un truc qui s’est cassé”

  1. S’ils ne défendent que les causes gagnées d’avances, on se demande un peu à quoi ils servent en effet… Le pire c’est qu’ils ne se rendent sans doute même pas compte de la discrimination dont ils se font les promoteurs. Il y reste encore beaucoup de boulot avant que l’homosexualité soit un jour considérée comme normale.

    • Se moquer des étrangers, c’est mal. Se moquer des handicapés, c’est mal. Se moquer des homosexuels, c’est… Heu bah ça dépend, c’est drôle ? Ils l’ont bien cherché ? Voilà pourquoi ils ne se mouillent pas ces imposteurs.

  2. Ya pas beaucoup de femmes dans tes instances dirigeantes, non?
    Je veux dire qui ont droit à la parole.

    Ce n’est pas une question de valeurs, qui sont pour eux avant tout théorique (tes instances dirigeantes n’ont pas beaucoup lutté pour l’avancée de ces valeurs…) mais de peur: peur des réactions (mais ils sont en retard sur votre public) et au fonds d’eux-même peur de se voir traiter de pédé ou que tu ailles leur caresser les couilles…

  3. Oui, c’est bien triste. Mais je crois que c’est un peu comme ça partout. On fait sembler d’accepter quand on tolère seulement.

  4. moi je ne parle jamais de mon boulot mais au contraire dans le groupe pour lequel je travaille, quand on ouvre une structure accueillant des adultes handicapés, lors d’une séance de présentation de l’établissement en question, quelqu’un fait cette remarques : « est ce qu’on envisage une éventuelle vie sexuelle entre les personnes handicapées qui seront accueillies puisqu’il y aura des personnes des deux sexes ? » on lui répond du tac au tac « de toute façon, même s’il n’y avait qu’un seul sexe représenté la question de la sexualité serait également à prendre en compte ». Et tout le monde opine du chef, j’en suis assez fier.

  5. Ben tu sais PascalR le risque c’est que si on en parle on pourrait se le chopper ce truc. Et ça ça fait peuuuuuuuuuuuuuurrrrrrrrr !

  6. T’en as de la chance, nous, on a eu droit a de la galette à la margarine, du cidre et du jus de fruit de marque distributeur ! Ils sont riches chez toi ;-)

  7. @Jérôme : Il commence a en avoir car le turn over chasse les vieux de la vieille. Mais elles sont aussi incompétentes je te rassure. Je dis tout le temps qu’ils n’ont pas de couilles. CQFD.
    @Olivier Autissier : Oui je suis d’accord pour Monsieur et Madame ToutLeMonde mais pas eux qui justement veulent éduquer les jeunes pour qu’ils deviennent des Monsieur et Madame ToutLeMonde éclairés! ils n’ont aucune excuse!
    @Joss : Clap clap.La question est posée c’est un bon début et des solutions ils en trouvent, ils mettent en place des mesures ?
    @Valérie de haute Savoie : Oui tout ce qu’on ne connait pas fait peur. Ma boite a pour mission d’éduquer cela.
    @1loup : Oui, ils sont subventionnés à donf!

  8. Évidemment que oui. On est imbattable et très avant-gardiste sur le sujet (pour une une fois il n’y a aucune ironie dans cette phrase).

  9. Comme tu dis, ils n’ont pas de couilles…

  10. Je pense que la sexualité est une affaire de personne et on n’a pas à en faire une affaire publique sauf quand ça dysfonctionne : l’homophobie, planning familiaux, violence, etc. C’est vraiment étrange qu’une association comme la tienne n’en ait pas conscience. Ils ont à l’évidence une rôle à jouer. Je suis déçue aussi.

  11. Ah les enculés !

  12. Ce n’est pas si triste que cela. Pas tant que des personnes comme toi interpellent sans renoncer les hommes comme lui. Ce sont des graines qui finissent par germer un jour.

  13. Et voila : triste réalité et les gens qui ont les yeux les plus ouverts ou sont les plus concients passent toujours pour des casse-c………, des intégristes intellectuels alors qu’ils ne veulent être qu’engagés…. ben oui c’est vrai quoi, on ne peut pas laisser le monde ronfler tranquillement pendant qu’il est persuadé d’agir et d’être utile ? si je te disais que les éducateurs et autres cop ne cherchent qu’à nourrir des statistiques en nous refourguant des élèves dangereux pour eux même et pour les autres, mais là l’intérêt collectif on s’en fout… youpi on a « plaçé »‘ et « trouvé  » une solution donc on est un bon kiki qui travaille… ah la cpe elle fait suer avec toutes ses questions et ses limites, merde …. voila comment la petite Agnès est morte à 13ans, assassinée par… un assassin… et 15 jours après j’avais un appel pour accueillir un élève dans mon établissement dans les même conditions opaques…. à l’internat bien sûr…. mais oui …. ne lâche rien surtout

  14. @Des fraises et de la tendresse : Oui, je m’en doutait depuis longtemps rien que dans la gestion du personnel!
    @TT02 : C’est comme ça que des militants épuisés par des années de lutte abandonnent en cours de route dégoutés. j’en ai vu passé des tonnes!
    @Flavien : J’entends bien ton message. Et même s’il ne fallait en « convertir » qu’un seul, ce serait formidable. Mais c’est usant.
    @Pierre : Han mais t’es pas un peu fou de dire des horreurs pareilles :o)
    @Laurence : Tu es encore plus exposée que moi, je suis loin du terrain pépère, faut du courage pour endurer tout ça. Merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :