Chronique de l’homophobie ordinaire – Tambour Major

Ceci n’est pas un post. C’est un commentaire chez Tambour Major mais ça ne rentre pas, ça dépasse les 4096 caractères autorisés! C’est nul blogspot :o)

Bon allez je me lance.
J’ai lu ton billet il y a un petit moment de cela, il n’y avait encore aucun commentaire et depuis dans ma petite tête, j’imaginais déjà ce que je pouvais bien raconter. Tellement de choses…
-1- D’abord les caricatures et blagues bien lourdes sur les gay ne font sourire, rire que les gay. C’est comme les vannes sur les Juifs. Je me suis amusé à comparer les deux univers avec un pote juif-hétéro et nous sommes tombés d’accord tous les deux que ça devient vite super suspect une blague bien lourde sur les juifs ou sur les gay quand elle n’est pas racontée par quelqu’un de la communauté. C’est idiot mais c’est comme ça. Et puis on s’est amusé à s’échanger deux liens internet, l’un se moquant des juifs par des juifs et un autre gay se moquant des gay (vous savez le truc des lieux du Marais) Dépourvu des « codes » des communautés respectives, ce fût un véritable flop pour nous deux. On n’a pas ri, du tout ! Mais on est toujours amis.
-2- Et puis il y a le constat suivant (je peux me tromper, hein!) : pour la grande majorité des hétéros la caricature du gay est une folle. Alors que chacun d’entre nous savons que ce n’est pas vrai. Alors oui les « blagues » sur les gays sont forcément sur les folles et ça énerve.
-3- Je ne suis pas le dernier à me moquer des folles (gentiment car oui je sais que sous la couche de fond de teint, il y a un petit cœur qui bat) et à partir dans les aigus quand je veux être caricatural et faire rire mes petits camarades.
-4- Bizarrement je ne connais aucune blague sur les gym-queens, les bears, etc. Je ne connais que des blagues softs et gay qui ne concernent que les folles. Une blague sur le fist vous en connaissez?
-5- Alors oui quand un hétéro se hasarde à faire une allusion au goût prononcé des gay pour la bite, ça devient tout de suite suspect, on a vite fait de virer dans l’homophobie. Alors que de vanner sur une blonde idiote forcément en chaleur qui écarte les cuisses parce qu’elle a trop chaud n’est pas misogyne du tout et qu’il faut se décontracter deux secondes quoi, y a pas mort d’homme (de femme)
-6- A contrario dénoncer un visuel publicitaire sur le mariage avec un couple homme/femme bien mis en valeur en criant à l’homophobie, je reste tout de même consterné.
-7- J’en viens à mon cas personnel. Au bureau les gens savent que je suis gay parce que j’ai mis dans la confidence une ou deux collègues. Mais jamais un coming out dans les règles de l’art n’a été entrepris par moi. En plus de 15 ans d’ancienneté, je n’ai eu qu’une seule allusion sur mon homosexualité. Alors que je me renseignais sur l’identité d’un mec croisé dans les couloirs, mignon et totalement inconnu au bataillon, une secrétaire m’a demandé s’il me plaisait avec un grand sourire.
-8- Je sais bien que la « vraie » homophobie existe. J’en veux pour preuve le cas du jeune con qui crache par terre à la vue du couple de gars qui se tiennent par la main. Il se trouve que j’étais l’un des deux tourtereaux. Oui, je peux témoigner, ça fait mal, très mal, même si on ne s’est pas fait agresser physiquement. Dans mon exemple, j’ai parlé d’un « jeune ». Voyez comme ça devient délicat de s’exprimer sans déclencher des émeutes. Un jeune « issue de l’immigration » ha la la lala ! Tout le monde est d’accord qu’un vieux est tout à fait capable de cracher aussi par terre en un geste de mépris. A ce propos, j’avais adoré la pub sur le mec imbuvable au resto dans sa chaise roulante. Oui un handicapé peut aussi être un gros con!
-Conclusion- Une vanne sur « la queue de charrue » je ne sais pas si c’est de l’homophobie mais je suis d’accord pour dire que si on laisse tout passer pour ne pas faire de vagues, ce n’est vraiment pas la solution. Après il y a le contexte. J’ai un vieux copain (on s’est connu en CE2) qui a un fils ado aujourd’hui. Ce jeune sait que je tombe amoureux d’hommes et jamais avec des filles. Il m’a posé des questions sur le comment du pourquoi. Je peux vous assurer que si demain ce petit gars balance une vanne sur les bites dans le cul des pédés, je ne sourcillerais même pas, car je sais que ce gars là fait juste un trait d’humour comme moi j’en fais sur les blondes. Et d’homophobie point ! Tout est question d’éducation chez les hétéros ET chez les LGBT. Et que oui, on doit faire absolument passer nos « valeurs » et accepter ensuite qu’on puisse en rire. L’humain avant tout, toujours, tout le temps !

~ par PascalR sur 28/06/2012.

14 Réponses to “Chronique de l’homophobie ordinaire – Tambour Major”

  1. Ah vous m’énervez Gisèle à avoir toujours raison !

  2. Très joli commentaire ma chère Gisèle…

    Sauf erreur de ma part (votre immense savoir est sans conteste l’unique avantage de votre âge canonique) le fist-fucking n’est pas une pratique à l’usage exclusif des homos, bien au contraire : souvenez-vous donc de votre folle jeunesse au fort de Montrouge en 1871 !

    Tiens tu connais la différence entre le fist fucking et un verre de Porto ? :o)

  3. @Joss : Je suis désolé, vraiment!
    @Tambour Major : Je sais pas ou alors complètement au hasard : 3 doigts ?

  4. A une de mes plongées, il y avait un homme gay et quelques autres hommes/femmes dont j’ignore l’orientation sexuelle. L’ un de ces hommes avait des palmes toutes petites, achetées à la va-vite dans un magasin de sport. Le moniteur lui a sorti « c’est quoi ces palmes de tarlouze ». Personne n’a semblé trouver ça drôle, y compris l’homme gay. Toi tu aurais trouvé ça drôle?

    • Ça dépend! Si je sens que le gars qui chausse petit est blessé, il y a de fortes chances que je réagisse. Mais je ne répondrais pas à ta question du point de vue de celui qui dit « palmes de tarlouze » C’est son problème à lui ce référentiel.

  5. et PS: quand mon commentaire ne tient pas dans les 4096 caractères, je le publie en deux morceaux :- )

  6. heu… moi, je connais une blague sur le fist (et même en version « pd » Et version « blonde »)…

    Oui, c’est une question d’éducation sur le droit à la différence et l’acceptation de celle-ci, avec son corollaire: l’égalité.

  7. Je ne comprends décidément pas tout cet engouement autour de l’homophobie. Je suis gay et alors ? Il m’arrive de lâcher un « PD ! » de temps en temps. Et quand j’ai pris conscience de l’énormité que je vient de sortir ça me fait rire ainsi que tout mon entourage. Plus sérieusement le sujet important c’est la violence envers les êtres humains qui devrait être abordé et pas des mots qui n’ont au final aucun sens dans la bouche des décérébrés qui les prononce.

  8. Mais toi tu es homophobe et raciste, et en plus t’aime ni les petits, ni les chats… Alors évidemment…

  9. qu’es ce que c’est bien dit plein de vérité tout en délicatesse, bravo !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :